Partons !

A propos de nous | Nos trajets sur @trip | Bon à savoir | Nous contacter

dimanche 10 novembre 2013

Salzburg

Première étape de notre court voyage en Autriche : Salzburg

4ème ville du pays et classée au patrimoine mondial de l'Unesco, nous y avons passé seulement 2 jours. Dommage, c'est une ville sympa, très agréable, et les paysages alentours sont magnifiques avec les forêts aux couleurs d'automne sur fond de montagnes enneigées.

vue de Salzburg vue de Salzburg 2 les couleurs d'automne

on prend la pause ZorteK aussi campagne salzbourgeoise

montagnes enneigées

Nous avons commencé par visiter la forteresse Hohensalzburg, par le funiculaire (mode fainéants). Magnifiques vues sur les environs, et visite bien sympathique qui nous explique que la forteresse est plus ou moins restée en état depuis le 16ème siècle (ce qui est plutôt rare), et a toujours résisté aux attaques extérieures.

forteresse vue de loin forteresse

forterresse 2 une des pièces conservées forteresse

Salzburg est surtout connu pour être la ville de Mozart, celle qui l'a vu naitre, baptiser et grandir. Alors ici, tout est aux couleurs de Mozart, notamment les fameux chocolat fourrés de pâte d'amande appelés "les boules de Mozart".

Mozart et ses boules un magasin rien que pour les boules de Mozart

Visite incontournable de la maison de naissance de Mozart (pas de photos - 10€). Ça fait un petit quelque chose quand même quand on rentre dans la salle où sa mère a accouché. Le saviez-vous : Anna-Maria et Léopold (musicien) ont donné naissance à 7 enfants. Seulement 2 survécurent : Wolfgang et sa grande-sœur Maria Anna, elle aussi très bonne musicienne, mais vite effacée face aux talents de son petit frère.
La maison se trouve dans la rue principale de Salzbourg, la rue commerçante, et donc juste à côté du Spar...
D'ailleurs la ville étant classée, toutes les enseignes sont obligées de se mettre au diapason, ce qui les rend plutôt bien travaillées.

la rue commerçante de la ville McDo classe Zara classe

Mais ce qu'il y a de sympa à Salzbourg, c'est surtout de se balader dans la vieille ville. J'ai beaucoup aimé cette ville, plus que Vienne, c'est plus authentique, plus agréable surtout grâce au peu de circulation dans le centre-ville.

jardins Mirabelle pont des lovers immeubles typiques

Cathédrale un magasin original vue des toits de la ville

une place classieuse Salzburg s'éclaire

mercredi 10 août 2011

Machu Picchu

Cessons ce suspense insoutenable, voici enfin dans toute sa splendeur le magnifique Machu Picchu :

le beau Machu Picchu

C'est après une belle matinée bien ensoleillée, 20 min de bus sur une route bien cahoteuse, une file d'attente bien longue, que nous commençons à déambuler, pour arriver au cœur de la cité, magique ! Le soleil commence à se lever, on peut donc découvrir le Machu Picchu au fur et à mesure des rayons du soleil qui l'éclairent.

Arrivée au Machu Picchu le soleil se lève le soleil se lève

C'est beau !

le soleil se lève le soleil se lève le soleil se lève

Petit point historique : Mais pourquoi le Machu Picchu est resté intact, alors que les espagnols détruisaient tout sur leur passage ? Tout simple, mais un peu long à expliquer : le dernier Inca appelé Manco Inca, s'est rebellé contre les espagnols, mais perdant les batailles, battait en retraite. Son avant-dernier refuge était la ville de Ollantaytambo que vous avez vu sur le billet précédent. Puis les espagnols gagnant du terrain, Manco Inca décide de battre en retraite une nouvelle fois, empruntant le chemin qui longeait la rivière (celle qui coule aussi au pied du Machu Picchu). Mais comme il est pas con le gars, il détruit le chemin après son passage. Si bien que les espagnols n'ont pas pu l'emprunter, et ont dû contourner les montagnes par un autre chemin beaucoup plus long. Ainsi, ils ont loupé le Machu Picchu, ils ne l'ont tout simplement vu, et c'est pour ça qu'il est encore intact :)
Ainsi, beaucoup d'historiens ont pensé que le Machu Picchu était le fameux Eldorado, là où Manco Inca s'était réfugié avec tout son or. Mais non, il est allé encore plus loin, à Vilcabamba, dans l'Amazonie. Mais une fois encore, le trésor n'a pas été trouvé. Si vous voulez jouer les Indiana Jones, c'est le coin ! Je rappelle aussi que le tombeau de Ramsès II n'a pas non plus été retrouvé en Egypte, y'a du boulot pour qui veut :D

Revenons à nos moutons ! Le site du Machu Picchu a été trouvé par hasard par un archéologue américain, Hiram Bingham, en 1911, lorsqu'il a croisé des locaux qui lui ont indiqué l'endroit. Le site était intact, mais recouvert par la végétation, il a maintenant été restauré.
Cette année, c'est le bicentenaire de la découverte du site. Et pour l'occasion, ils ont décidé de changer complètement le système de réservation. Avant, pas besoin de réserver le site à l'accès principal. Maintenant il faut réserver à l'avance, car seulement 2500 places sont disponibles par jour ! Et pour accéder aux sites annexes, comme le Wayna Picchu, la montaña, le pont des Incas, il faut un billet combiné. Bref cette année c'est la merde car rien n'est bien en place pour ça.

Cela dit, ce site est tellement imprégné d'histoires et de légendes, que dès qu'on entre sur les lieux, il règne une atmosphère passionnante ! La guide nous raconte tout plein de petites histoires sur la vie dans le village principale, on apprend comment vivait l'Inca qui habitait là, Pachacutec, comment vivaient les prêtres, les jeunes filles, etc... On remarque aussi l’enchevêtrement des pierres taillées avec les pierres "natives" qui s'encastrent parfaitement.

encastrement de pierre porte murs

On admire un cadran solaire ultra précis et qui indiquait les solstices d'été et d'hiver, pratique pour savoir quand ils pouvaient commencer les récoltes. On voit l'autel où ils sacrifiaient des lamas pour faire venir l'oiseau sacré, le condor. D'ailleurs saviez-vous que si on regarde le site du Machu Picchu d'en haut, ça fait une forme de condor ? Sont balaises ces Incas.

vue d'en haut ça fait un condor à l'envers on le retourne et ça fait un condor

Il y a aussi des rochers "maquettes" qui représentent les montagnes alentours mais en miniature (sont vraiment vraiment balaises ces Incas).

maquette des montagnes

Dites bonjour aux tondeuses officielles du site :)

lama-tondeuse lama-tondeuse

lama-tondeuse lamas-tondeuses

Nous laissons ensuite la guide pour nous promener tranquillou dans la cité.

vue sur les montagnes précipice terrasses

Machu Picchu vue d'en bas place principale

Machu Picchu et ses fleurs

On monte au point de vue de folie, pour faire tout un tas de photos.

tous les 6 famille Jacot les namoureux

Kristell familiale Kristell des 3 surfeuses le lapin et le Machu Picchu

Puis nous partons à 5 (papa reste profiter du site) en direction de la porte du soleil, c'est l'ancien chemin Inca, et donne une belle vue sur le côté du Machu Picchu.

Machu Picchu sur la route de la porte du soleil

Seulement il faut 2h de léger faut plat pour atteindre la fameuse porte. Alors au bout d'une heure, Francky et moi on préfère garder nos forces pour affronter la montaña, celle qui donne une vue en surplomb de la vallée et du Machu Picchu. Alors nous laissons les filles continuer, et nous commençons la montée. C'est au bout de 1h30 d’escaliers sans discontinuer que nous arrivons au sommet de cette fameuse montagne. La vue est imprenable !! On voit toute la vallée, toutes les montagnes alentours, la rivière en contrebas, et le Machu Picchu en tout petit tellement on est haut ! On est fier d'avoir réussi à tout monter, on ne regrette pas tellement la vue est splendide !

la montée est rude chemin escarpé chemin escarpé 2

Machu Picchu vue d'en haut Machu Picchu vue d'en haut Machu Picchu vue d'en haut

le sommet de la montaña nous et le Machu Picchu vue d'en haut fière d'être en haut moi

la vallée zoom sur le Machu Picchu

PS : non ce n'est pas le drapeau gay, mais le drapeau Inca.

Nous redescendons en 50 min, et retrouvons toute la tite famille. Il est maintenant temps de dire au revoir au Machu Picchu, notre dernière visite au Pérou, notre dernière visite du tour du monde !!

Machu Picchu

Petit resto pour fêter tout ça, au Pisco sour, et pour moi, un bon petit cochon d'inde cuit au four :D (photo à venir)

vendredi 5 août 2011

Lac Titicaca, deuxième : sur ses îles

Nous sommes retournés au lac Titicaca, mais cette fois côté Péruvien, et avec toute la famille. Nous avons ainsi pu visiter 3 types d'îles plutôt différentes les unes des autres.


île d'Ouros

Les îles d'Ouros, plus communément appelées îles flottantes, sont il faut l'avouer très touristiques maintenant. Certes ils vivent toujours sur ces îles, mais ne vivent plus que du tourisme. Auparavant, c'était un peuple de pêcheurs, installé sur ces îles pour échapper à l'oppression des Incas, puis des espagnols. Ici on parle Ayamara.

îles flottantes habitants des îles d'Ouros

Nous avons donc accosté sur une des 60 îles existantes, et nous avons pu voir une démonstration de comment sont construites ces îles, tout en roseau. Ce qui est pratique, c'est que si tu t'entends pas avec tes voisins, tu dérives :) Et si les gens qui sont sur ton île t'embêtent, une bonne scie pour couper son bout de terrain, et tu dérives :) La démo est bien rigolote, les dames très souriantes. Dommage que l'amabilité change au moment de vendre l'artisanat local :(

démonstration maquette d'une île flottante


île d'Amantani

C'est sur cette île que nous poserons nos sacs pour une nuit, hébergés par une famille de locaux : Roberto et Flora (3 touristes par famille, les parents et Mag sont avec Marta). Ils sont adorables, et ce sont eux qui nous font les repas : soupe de Quinoa, fromage frit, et pomme de terre du coin, et enfin infusion à la muña, plante que l'on trouve ici est qui est idéale pour les maux de ventre et les problèmes d'altitude. C'est vraiment très bon, mais aussi très copieux ! Sur cette île, les gens parlent Quechua, mais certains (comme tous les hôtes au moins) parlent espagnol, ouf !

soupe de Quinoa fromage frit et pommes de terre infusion de muña

maison de nos hôtes notre chambre

Attention à la tête, les portes sont petites ici, c'est mieux pour garder la chaleur.

petite porte

La vie là-bas est pas super évidente. Les gens sont pour la plupart agriculteurs, cultivent par exemple la Quinoa, et sont quasi végétariens car sur cette île il n'y a pas beaucoup d'animaux. Les maisons sont plutôt spartiates, car ils n'ont pas beaucoup de sous, les toilettes (critère indispensable pour pouvoir accueillir les touristes) sont au fond du jardin, et les familles les plus "riches" ont un panneau solaire pour donner de l'électricité le soir.

une poule avec des poils aux pattes notre famille d'accueil

Avec le reste du groupe, les plus valeureux montent tout en haut de l'île, au temple du Pacha Tata (Père Nature) pour avoir une vue magnifique sur le lac Titicaca. On assistera même au coucher de soleil avant de se faire saucer la gueule.

île d'Amantani colline de l'île montée au Pacha Tata

île d'Amantani vue d'en haut yeah ! lac titicaca

re lac titicaca coucher de soleil sur le lac

Le soir, petite fête organisée pour tous les touristes, et en costume local s'il-vous-plait. Sont pas beaux nos touristes ? Hein ? Ah pis ils sont contents !! Oh oui très contents ! :D

touristes en costumes traditionnels Magou en pleine action Perrine en une petite locale


île Taquile

Le lendemain nous quittons nos amis d'Amantani pour rejoindre l'île de Taquile. Mon dieu que ce bateau est lent !!

au revoir Amantani

L'île de Taquile et son peuple ont une histoire super intéressante, pour plus d'infos, cliquer ici. Mais en gros ils sont très réputés pour leur tricot et textiles classées à l'Unesco. Car ici ce sont les hommes qui tricotent. Ils portent tous des bonnets qui ont une grande signification : bonnet blanc et rouge : "je suis célibataire". Bonnet coloré : " je suis marié". Bonnet péruvien : "je suis chef". Les femmes quant à elles raconte toute une histoire en brodant des motifs sur leurs ceintures. C'est un système d'écriture finalement ancien et reconnu par tous les habitants de l'île.

fillette en costume arrivée sur la place principale

Nous marchons sur le sentier fait de montées et de descentes, avec l'altitude, c'est fatiguant. Une pause sur la place centrale, puis une descente de 500 marches pour retourner au port.
J'ai retenté de manger la truite du lac Titicaca, aucun souci cette fois-ci.

porte de l'île Taquile lac titicaca

vue de l'île de Taquile terrasses de l'île Taquile truite du lac titicaca

Ainsi s'achève notre navigation sur le plus haut lac navigable du monde. Magnifique !

mardi 21 juin 2011

La tournée des Moais

Arrêtons là le suspens, Narp avait bien deviné : pour arpenter certaines pistes un peu pourries de l'île, nous avons loué un quad pendant 2 jours. Yeah !!

Quad de ouf ! Quad damage


Jour 3

Bateaux Aujourd'hui, le temps n'est pas trop menaçant, nous partons faire le petit circuit de 40km qui longe la côte ouest. On rencontre un premier Moai, un peu perdu au milieu de l'île. Qui sait ce qu'il regarde...



Moai Moai crétin !

Un peu plus loin, on trouve l'ancienne carrière où étaient taillées les coiffes des statues. Ce qui est impressionnant, c'est que les statues elles-mêmes étaient taillées de l'autre côté de l'île ! Il fallait donc transporter les chapeaux en roche volcanique rouge jusqu'au site d'exposition du Moai, et le dresser sur sa tête via un astucieux système de chemin en pente.

Coiffes en roche volcanique rouge Coiffes en roche volcanique rouge

Les statues suivantes sont parfois en bon état, comme cette rangée de 7 explorateurs, et d'autres fois tombées et cassées en plusieurs morceaux. Le passage des touristes semble les abîmer de plus en plus, au point que certains sites seront certainement fermés dans un futur proche.

Moais Duck face!

Côte ouest

Moai

Fanny repart admirer le fameux coucher de soleil, mais les nuages sont de la partie :( Cela dit la dernière photo est intéressante et elle en est fière, le petit nuage en forme de tête de Moai, avec les Moais en-dessous, ça vaut un Pulitzer !

Encore des moais (je suis hyper inspiré pour les légendes)

Pulitzer je vous dis !


Jour 4

Nous voilà repartis sur la côte Est cette fois, pour tenter de débusquer les statues intéressantes parmi les nombreux tas de pierres qui jonchent le bord de la route ! Le temps est menaçant mais c'est notre dernier jour, donc plus le choix !
Globalement, la plupart des sites de la côte Est sont des ruines de Moais, le plus souvent le nez dans l'herbe. Pourtant ils ont l'air en bon état, on se demande pourquoi ils ne les redressent pas. De ce côté-ci, ils ont aussi dû faire face à des tsunamis qui les ont renversés.

Moai enfoui Moai je mange l'herbe Moais je mange l'herbe aussi

Après nous être fait rincer la gueule (pour ça le quad c'est pas pratique, ça protège pas de la pluie), on s'abrite un moment, puis on part à la découverte de Rano Raraku, l'ancienne carrière où étaient taillés les Moais directement dans la roche d'un ancien volcan.

On commence par marcher au périple de notre vie dans la gadoue pour aller voir le cratère de cet ancien volcan. Les différentes couleurs présentes sont impressionnantes. Deux Anglaises se casseront la gueule devant nous :D (gnark gnark gnark).

intérieur du cratère couleurs du cratère cratère carrière

Et pis le petit bijou, pas moins de 397 débuts de Moais, des têtes, des Moais entiers mais non encore extirpés de la paroi, le plus haut, de plus de 21m, mais surtout vraiment beaucoup de têtes. Et on profite de l'éclaircie pour faire de chouettes photos, avec un arc-en-ciel en fond, parce que c'est joli et que la Fanny elle aime bien ça !

IMG_3149__Large_.JPG IMG_3156__Large_.JPG IMG_3185_6_7Compressor__Large_.jpg

IMG_3194__Large_.JPG IMG_3195__Large_.JPG IMG_3175__Large_.JPG

IMG_3163_4_5Compressor__Large_.jpg

Moai et arc-en-ciel

Et tiens, mais que voit-on à l'horizon ?? Ben les Moais d'Ahu Tongariki voyons !

IMG_3203_4_5Compressor__Large_.jpg

Allez, quelques centaines de mètres en quad sous la pluie fine, et nous voilà au pied de ces 15 géants, vraiment impressionnant ! Alors là on se gave de photos. En plus il fait beau, alors ne nous en privons pas.

IMG_3316__Large_.JPG

Fanny fait quelques "Kristell", maintenant passé dans le langage courant pour dire "une photo en sautant", petite dédicace à Mel !

IMG_3303__Large_.JPG

Et pis y'a le lapin aussi, et puis on fait des montages photos, c'est trop génial !

IMG_3291__Large_.JPG

Pour la suite de la visite, difficile de battre les 15 ! Mais bon on continue, car on sait qu'il y a le fameux site de Ahu Nau-Nau, au bord de la plage, avec ses palmiers. Magnifique !

IMG_3334_5_6Compressor__Large_.jpg IMG_3337_8_9Compressor__Large_.jpg

Voilà pour le tour d'horizon de l'île. nous avons vraiment adoré la visiter, en quad, c'est vraiment magique, il n'y a pas d'autre mot ! Non seulement cette île abrite les énigmatiques Moais dont on se demande encore comment ils ont fait pour avoir la force de les dresser, mais c'est aussi une île magnifique, avec des cratères de volcans superbes, et une ambiance "île du Pacifique" qui donne de suite envie de flâner, ça a un goût de vacances :D

Et parce que vous kiffez les Moais (et nous aussi), on vous a fait une petite galerie !

samedi 4 juin 2011

La Quebrada de Humahuaca

Chevrolet CorsaDeuxième petit road trip, cette fois direction le Nord de Salta pour aller voir un site classé au patrimoine mondial de l'Unesco : la Quebrada de Humahuaca

Nous relouons une voiture, cette fois une Chevrolet Corsa (sisi, comme l'Opel, mais version Chevrolet, sans clim :-( ), et partons une fois encore pour 2 jours.

La première partie de la route consiste en une route sinueuse au milieu de la forêt, il fait plutôt moche et il y a du brouillard... On est un peu inquiet pour le reste de la route, et on espère que les nuages vont s'en aller. Mais les chèvres sont là pour nous divertir.

lac chèvre curieuse groupe de chèvres

Nous arrivons à Jujuy, une grande ville avec sa place du centre pas si terrible, on trouve qu'il n'y a pas grand chose à y faire, c'est peut-être aussi que le temps n'est pas de la partie. Mais plus nous continuons la route, plus les nuages s'en vont, et nous sommes maintenant sous un soleil radieux ! yeah !

Nous nous arrêtons ensuite au petit village typique/touristique de Purmamarca, très connu car installé au pied de la montagne aux 7 couleurs. Ces couleurs sont dues à la présence de différents minéraux présents lors de l'érosion il y a plusieurs milliers d'années (voir photo pour plus d'explications). Les couleurs sont vraiment splendides !! Encore une merveille de la nature.

montagne aux 7 couleurs explications sur les couleurs

une rue et la montagne les différentes couleurs

place de Purmamarca mur de souvenirs

L'étape suivante est le village de Tilcara, et sa Pucara. C'est un ancien village Inca qui a été en partie reconstruit. C'est sympa de se balader au milieu des murets de pierre, dans des maisons très petites et plus que sommaires, toutes intallées au milieu d'un champ de cactus.

maison de la Pucara église de la Pucara Pucara dans un champ de cactus

Pucara dans un champ de cactus ouh le beau lama !

pano de la Pucara

Nous arrivons en fin de journée à Humahuaca, et trouvons une chouette auberge en Adobe, tout à fait le type de maisons construites ici. Nous gouterons la côtelette de lama, un régal !

notre auberge intérieur de l'auberge côtelette de lama

Le lendemain, visite du village de Humahuaca, la petite place du village avec son église, son monument imposant, et ses vendeuses de chapeaux pour bus de touristes vieux et friqués. On se fait un petit plaisir en prenant une salade de fraises, et nous mangerons les meilleures empanadas depuis notre voyage, et seulement pour 1,50 pesos ( = 25 cts d'€).

église de Humahuaca monument imposant

fraiseeeeesssss !!!! les meilleures empanadas vendeuses de chapeaux

Puis nous suivons l'avis de notre logeuse, et allons nous taper une heure de route merdique, pour aller voir un point de vue de malade ! Des couleurs magnifiques, difficiles à rendre en photo. On en reste bouche bée ! Ça valait vraiment le coup !

route de merde route de merde 2 altitude

vue de ouf vue de ouf 2

le lapin devant la vue de ouf

pano de la vue de ouf

Ainsi s'achève notre deuxième road trip, tout aussi beau et intéressant que le premier. Et pour nous récompenser : une parrillada (assortiment de viande à l'asado) fameuse, avec pommes noisettes et vin du coin, miam !

vin local et apéro parrillada et pommes noisettes

- page 1 de 2