Après une traversée d'une demie-journée en ferry, nous nous sommes arrêtés 3 jours à Santorin, un regroupement d'îles formant une caldeira. En effet, au milieu, il y a un bout d'île qui est apparu en 1720 après une éruption volcanique.

Caldeira de Santorin

On s'est fait plaisir, petit hôtel avec piscine, vue sur la mer (certes lointaine). Mais on aime bien vous narguer.

vu de notre hôtel

A Santorin, ce qui est impressionnant ce sont ces villages construits à bord de falaise, où tous les murs sont blancs et les dômes d'églises sont bleus. Ça fait des supers photos.

village de Thirasia Oia Oia

églises bleues de Oia ruelles de villages mulets typiques ceux-là

Nous avons déambulé dans les ruelles de ces petits villages bien typiques, qui sont surtout à éviter pour toute personne ayant déjà râlé sur les dénivelés péruviens. Du port jusqu'au centre du village, il y a environ 250 marches en moyenne. Du coup, à Oia, j'ai craqué et j'ai fait du mulet, attraction très typique touristique, mais qui évite la montée de plus de 200 marches pour la modique somme de 5€. Les grosses dames américaines sont ravies.
Non parce que bon faut pas déconner, monter 300 marches en plein cagnard, à part pour vous donner une insolation et pour pouvoir dire "je l'ai fait", c'est un peu maso.

Oia vu d'en bas mulets de Oia Fanny sur son mulet

Nous avons marché sur le fameux volcan, le plus jeune encore en activité d'Europe. On a vu encore un peu de fumeroles, mais vraiment pas grand chose. Après tout la dernière éruption date de 1960.

Accostage sur l'île volcanique coeur du volcan randonnée sur le volcan

Et on finit par le site archéologique de Akrotiri, une cité minoenne à la pointe de la technologie, impressionnante d'ingéniosité pour une population si ancienne, mais dévastée par une éruption en 1625 avant J-C. Ils avaient des maisons à plusieurs étages, des peintures très bien réalisées que nous avons vu au musée d'Athènes, et avaient carrément le tout à l'égout.

le village minoen maison minoenne à plusieurs étages maison minoenne

Nous avons pu assister à 3 couchers de soleil : un à Fira, ville principale, mouef ; un à Oia, gros spot où tous les touristes se trouvent car ça fait des belles photos ; et un à Imerovigli, où on était tranquille, et c'était splendide.

coucher de soleil à Imerovigli coucher de soleil à Imerovigli coucher de soleil sur Oia

moulin de Oia au coucher de soleil coucher de soleil à Imerovigli

PS : on mange vraiment trop bien en Grèce : tzatziki, tapenades, caviars d'aubergines, feuilles de vignes, et bien sûr féta.

apertizers typiques