Partons !

A propos de nous | Nos trajets sur @trip | Bon à savoir | Nous contacter

Irlande

Deux semaines à parcourir l'Irlande.

Plus de 1700km à cinq dans une 307...

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 11 mai 2008

Dernier jour en Irlande - visite Guinness

Lever assez tôt pour check out, et on doit visiter l'usine Guinness

On a réservé nos places sur internet, ce qui nous fait passer devant tout le monde, et nous offre 10% de réduction. Mais aujourd'hui, personne dans la file d'attente, on passe juste devant 10 personnes au max. Un peu décevant, on est frustrés !

Le premier étage est dédié à la fabrication de la bière, recette inventée par Arthur Guinness au XVIIIè siècle. Il a signé un bail de 9000 ans pour l'usine, on peut voir l'original dans l'entrée.

La bière est composée de 4 ingrédients :

  • l'eau
  • le houblon
  • l'orgeOrge de Guinness
  • la levure

2ème étage et plus : on parle des différentes Guinness qui existent (pression, extra stout, etc...), une collection de vieilles bouteilles et autres produits dérivés, et les annonces publicitaires si célèbres.

collection de bouteilles Guinness pub guinness

Le dernier étage est dédié au bar. Avec le ticket d'entrée, on a le droit à une dégustation de Guinness gratuite. Nous avons notre premier Shamrock, un trèfle dessinée dans la mousse de la bière pendant qu'elle est servie.

Après la visite et achats de souvenirs, on part en direction de Rosslare par la N11. On passe par le quartier résidentiel de Dublin, propre, et c'est donc là que l'on peut admirer toutes les portes typiques de la ville.

pub Guinness 2 Pause déjeuner près de Gorey, à Courtown, au bord de la plage.

Enfin embarquement dans le Oscar Wilde (par le cul cette fois) à 17h. On discute avec des chauffeurs de bus à touristes, ça a l'air sympa, ils voyagent beaucoup. Notre couloir est infesté d'adolescents prépubères complètement débiles. Kristell et moi voyons des dauphins au loin. On mange dans le resto le plus cher du bateau, où il n'y a que des vieux. Pétage de bide, verre d'eau sur mon sac, le bateau bouge beaucoup, je suis un peu barbouillée.

Reste du trajet sans encombre mais avec 2h de retard et un dauphin à l'entrée du port de Cherbourg.

Nous passons par Ste-Mère-l'Eglise au retour.

samedi 10 mai 2008

Dublin, les sites à voir

Lever vers 10h, il y a beaucoup de bruit et il pleut. Dans la salle de bain, beaucoup d'hispaniques bruyants. Les douches sont vraiment pourries, ce sont des portes vitrées !!! Donc tout le monde te voit te laver. Vraiment bizarre de faire ça dans une auberge. Francky part se balader pendant que nous nous préparons.

On se dirige ensuite vers la brasserie Guinness pour la visiter. Pour cela nous prenons le tramway (5€ pour le pass du jour) et on descend à Heuston. On longe la brasserie, mais on ne trouve pas l'entrée, on doit demander à un gars dans sa guitoune.

Effectivement, quand on arrive au bon endroit, on comprend que c'est là ! Plein de bus de touristes, et une super longue queue. Du coup on décide de revenir demain à l'ouverture, en espérant qu'il y ait moins de monde.

On repart vers le tramway en passant dans un quartier genre "Billy Elliot" où des enfants jouent au Hurling. Lulu et Hermes essaient d'y jouer.

On reprend le tram vers Heuston pour se balader dans LE parce de Dublin, je crois le 2ème plus grand d'Europe.

maison du maire On commence à marcher, on est encore naïfs, innocents. Puis on décide (enfin surtout Hermes) d'aller voir la maison du président d'Irlande, suggérée par Robert la veille. Quelle erreur ! Nous avons marché, marché, errant tels des nomades dans le désert, pour finalement arriver devant un batiment assez peu joli, au bout d'une route d'au moins 2 kms. Nos pieds ont mal, nos esprits fragiles, et notre moral à zéro lorsque Lulu arrive à arrêter un bus du parc, qui nous ramène à l'arrêt de tram à l'autre bout du parc pour 1€ chacun. Nous bénissons Lulu et le chauffeur du bus.

Puis nous retournons dans le quartier de l'université car nos estomacs sont creux. On s'arrête dans un pub/resto qui fait sa propre bière. Nous commandons à boire et à manger et losqur les bières arrivent, l'une d'elle tombe sur Hermes et son tout nouveau t-shirt blanc. La serveuse ne s'excuse même pas et ne trouve rien d'autre à dire que "oh c'est pas grave, la bière ça tache pas". Les français derrière nous ne trouverons rien d'autre à dire que "ah salopards d'anglais !"...

Oscar Wilde arrogant Ensuite nous partons voir la statue de Oscar Wilde pendant que Hermes rentre acheter de nouveaux vêtements. La statue se situe dans un parc, elle est en couleur. Oscar a son petit sourire en coin qui fait genre il nous prend de haut, c'est rigolo.

Puis on hésite à prendre le bus de touristes pour aller voir la St Patrick's Cathedral, mais ça coute cher (15€ les 24h), et nous ne sommes pas sûrs que la cathédrale soit ouverte vu qu'il est 17h30. On décide dons d'abandonner et de retourner dans les rues marchandes pour faire du lèche-vitrine.

Retour à l'auberge pour reposer les pieds, on y retrouve Hermes avec une toute nouvelles chemise et un nouveau pantalon. On fait une partie de belote où nous gagnons 2-0, et on retrouve Kristell pour aller manger vers 22h. On se trouve un petit resto en plein Temple Bar, et on y mange super bien. Je me fais un plateau de fruits de mer car je n'ai pas très faim.

Après le repas, nous retournons au pub d'hier avec notre copain le serveur nul à chier. je veux essayer le Fat Frog, mais ils sont tellements nuls qu'ils ne connaissent pas. Je me rabats sur le Yegabowl qui m'est servi cette fois différemment. Nos voisins de table dansent bizarrement, sont moches, et y'en a un qui a la tremblote du mouton en dansant, on l'encourage.

1h30, retour à l'auberge, les quartier est qd même un peu glauque : une bagarre se déroule sous nos fenêtres ("I'm gonna kill you") et l'auberge n'est pas très secure, ça fait 2 fois que des gens rentrent dans la chambre sans en avoir la clé !

vendredi 9 mai 2008

Dublin, une capitale pas top

Arrivée à Dublin vers 16h, et on a du mal à circuler. C'est une grande ville, qui est assez moche au premier abord.

On sera cette fois dans un dortoir de 10 personnes.

Spire Puis on commence la visite de Dublin, les rues marchandes (boutiques de souvenirs), le Spire, plus grande sculpture d'Europe haute de 120m, et certains disent que ça représente un doigt d'honneur à l'Angleterre. Ça représente en fait la flèche du millénaire.

Trinity college Puis le Trinity College, grande université au ton austère qui a notamment accueilli Oscar Wilde. Malheureusement elle est fermée. On se balade ensuite vers le quartier historique dit "des Vikkings". C'est étonnant de voir toutes ces façades de briques rouges, on se croirait à Valenciennes.

On voit de belles façades, le marché couvert (fermé aussi), et on passe devant la Christ Church Cathedral (fermée elle aussi, il est décidemment trop tard), qui carillonne à tout va. C'est très joli et sympa à regarder.

Ville de brique rouge ? Christ Church Cathedral

Taylor's wall On passe ensuite au Taylor's Wall, sous la porte. C'est le plus vieux mur de Dublin, il date de 1240. C'est là que je fais tomber mon appareil photo par terre sur du béton, il se cabosse et se déboite un peu, mais marche encore, je suis un peu dégoutée. On a toujours mal partout, et je me pose sur un banc comme une vieille mamie.

Ensuite on décide de partir vers le centre pour trouver où manger. On trouve un resto qui sert encore à 20h (pas évident, même à Dublin - Bon à savoir) : le Med, un resto franco-italiano-irlandais situé dans le quartier du Temple Bar, LE quartier animé de Dublin le soir. Fin du repas, juste après un rot mémorable de Kristell, je brûle ma serviette sans faire exprès et donc la fout dans l'assiette en urgence pour l'éteindre. Les serveurs font la gueule mais ne disent rien. Heureusement que l'alarme incendie ne s'est pas déclenchée.

pub à Temple Bar Direction les pubs. Le premier, avec ses torches à l'entrée est bondé, mais il y a une petite place pour nous, debout. Nous enchainons les bières tout en dansant avec les Irlandais sur des chansons que nous ne connaissons pas à 50%. Après avoir un énorme bide à cause des bulles de la bières (oui Lulu, c'est la bière, pas mon premier enfant ! grr), nous décidons de changer de pub.

Nous allons dans un où nous pouvons nous assoir. Le barman est nul et je l'engueule pensant que dans le Yegabowl il y a de la vodka, mais en fait non. Le Yegabowl c'est donc un shooter de Yagermaster versé dans une pinte, dans laquelle on rajoute du Red Bull. Nous dansons, même si le DJ est assez nul pour les enchainements, et nous discutons avec Robert et Ashley qui nous indiquent ce qu'il faut faire à Dublin (le parc, le zoo, et la statue de Oscar Wilde). Ils sont sympa, Ashley me dit qu'il faut goûter à la Fat Frog, un cocktail à base de Smirnoff Ice. Peut-être demain.

Retour à l'auberge vers 2h pour moi et Francky. Les autres se baladent un peu et rentreront plus tard. Lulu repartira même jusqu'à 5h.

Sur la route de Dublin

Lever tôt, mais bizarrement nous sommes prêts avant les 10h30 du check out. Un petit tour sur internet, et nous partons direction Dublin (214 kms).

On a mal partout à cause du cheval de la veille, mal aux fesses, mal au dos, il y a des muscles dans le dos dont je ne soupçonnait pas l'existence.

Pour faire une petite pause, on s'arrête au bord du Lough Ree, un lac qui est en fait un endroit pour vieux riches en vacances.

On va ensuite manger dans la ville de Moate dans le seul resto ouvert, où les serveurs ont l'air beubeu mais très gentils. Leur accent est difficile à comprendre. En plus un car de touristes américains débarque, ils sont tous en jogging et ont une pancarte autour du cou indiquant leur nom... et prennent Hermes (et la statue moche derrière lui) en photo, puis laissent un pourboire en $. On repart le ventre plein, mais on a toujours mal partout.

jeudi 8 mai 2008

Là-baaaaaaaaaas au Connemaraaaaaaa

Lever pas trop tard vers 8h30 car grosse journée au Connemara. On ne partira qu'à 10h finalement

On commence par longer le Corrib Lake, sur une route à double sens mais pas facile de se croiser. On tombe sur une meuf incapable de faire une marche arrière. Elle s'y reprendra à 5 fois avant de pouvoir nous laisser passer, elle sera rouge de honte (on en déduiras après quelques autres cas que les Irlandais ne sont absolument pas doués pour la marche arrière ^_^).

On continue jusqu'à un point de vue magnifique en bout de route, avec vue sur le lac et des moutons en liberté. On chante Michel Sardou à tue-tête dans la voiture. On s'arrête pas mal de temps, on essaie de prendre les moutons en photos, mais ils sont peureux, et je prends un peu de sable qui d'après Hermes est artificiel :-(.

Lac du Connemara n°1 Demi-tour, car c'est un cul-de-sac, et des moutons sur la route font un sprint devant nous, on les suit un bon moment.

On va ensuite vers Cliffden en s'arrêtant de temps en temps sur des points de vue. On passe par la ville de Maam Cross, jolie mais sans plus, et on arrive à Cliffden pour manger "léger". Même les salades sont pleines de sauces, pas facile de les finir. Je prends un thé pour digérer.

Lulu, 14h14 le 8 Mai 2008 : Des fois je me pète le trou-du-cul, des fois ça saigne, mais faut que ça sorte. Merci Lulu...

Petit tour au tourist information center pour acheter des souvenirs et demander où se trouvent les poneys trekking. On se décide pour celui de Ballyconneely. On se paume de 26 kms avant de le trouver à la toute fin d'une route gerbos. Pas de chance, un trekking vient juste de partir, on les a vu sur la route. La propriétaire est belge et parle très bien français.

On réserve pour 17h30, ce qui nous laisse le temps de faire la Sky Road près de Cliffden. C'est une petite route, gerbos aussi, qui monte vachement et qui offre une jolie vue sur les rochers et la mer.

On se tate à aller à un autre poney trekking plus près, mais les autres sont loin aussi. Alors on retourne voir la gentille dame belge.

On sera un groupe de 8 car 3 français nous rejoignent, ils viennent de Lille. Le temps de s'équiper, et nous montons sur nos poneys du Connemara, sauf Lulu qui monte Bob, un Irish Cob mgnifique avec de la moustache et des pattes d'elph. La moustache l'aide car ils sont dehors tout le temps, même l'hiver, donc ils sont dans le froid et mangent des aliments durs.

Bob et lulu Tous en ligne Balade en poney

Mon poney s'appelle Ruby et est marron ; celui de Francky est Sam, blanc ; Kristell monte Silver, blanc et gris (pommeté comme on dit dans le jargon), un peu difficile à manier, mais bon elle est habituée puisqu'elle a son propre cheval en France ; Hermes est sur Monkey, il sera tenu par le meneur tout le long.

Ruby est trop bien, il prend pile poil les même chemins que j'aurais pris, les raccourcis, et suit gentiment le cheval de devant.

Le trajet se fait le long de plages de sable blanc avec une mer couleur bleue presque turquoise. On fait pas mal de trot sur la plage et dans l'herbe, ça fait super mal au cul. En fait il y a une technique pour avoir moins mal qui consiste à se taper le cul sur la scelle une fois sur 2. Il faut vachement s'appuyer sur les jambes. Je comprends le mouvement sur la fin mais je me mets trop en avant, comme les jockeys.

Je kiffe pas mal, suis plus à l'aise que la dernière fois en Camargue.

A un moment, Bob est en retard et donc ne descend pas vers la plage où il faut, Ruby le suit. Du coup après c'est plus dur de descendre, mais Ruby maîtrise. Mais on prend du retard, et donc il lance un galop. Petite panique à bord, je fais pas la fière cramponnée à ma scelle. Mais j'arrive entière.

La fin de la ballade se passe parfaitement, mais malheureusement sous la pluie.

Francky aussi a fait un galop, car le cheval de devant n'arrêtait pas de péter et donc il a doublé.

Pour une heure, nous avons payé 30€ et continuons notre route.

Un rêve s'est réalisé (surtout pour Kristell) : faire du poney du Connemara dans le Connemara.

On roule toujours dans le Connemara, mais cette fois sous la pluie. Je récupère un peu de sable d'Irlande, on passe par l'abbaye de Kylemore qui est malheureusement fermée, on passe par la ville de Leenane, au bord de lac et entre des montagnes, en chantant encore une fois du Michel Sardou à fond, c'est kiffant !

On rentre à Galway et on se pose dans un resto qui se veut branché français sur Middle Street, encore ouvert à cette heure. Il est vraiment trop cher pour ce qu'il y a dans l'assiette. Un peu décevant.

Nous sommes ensuite trop fatigués pour continuer dans un pub, de toute façon ils sont bondés. Donc retour à l'auberge.

- page 1 de 4