Partons !

A propos de nous | Nos trajets sur @trip | Bon à savoir | Nous contacter

Hongrie

5 jours à Budapest en mai 2007.

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 18 mai 2007

Budapest - Jour 5 : On peut l'appeler la journée Hermes-Sissi

On peut dire que la journée commence de toute beauté !!

Nous devons rendre l'appartement pour 11h. Mais comme on ne voulait pas se trimballer nos bagages toute la journée, on a demandé à la dame de l'appartement si on ne pouvait pas les stocker quelque part. Elle nous trouve un endroit, mais en fait c'est la femme de ménage de l'appart qui nous emmène les stocker chez elle. Pour cela, nous devons prendre un ascenseur avec toutes nos bagages pour un étage...

10h26 : nous montons tous les 4 dans l'ascenseur, plus de place pour la dame. C'est un ascenseur ancien avec une grille à l'extérieur, et deux porte à l'intérieur. Et là, ouvrez grand vos oreilles, Hermes nous fait une belle HERMES : il se dit "tiens qu'est-ce que ça ferait si j'ouvrais la porte intérieure ?" Et bien sûr l'ascenseur se bloque. Hermes devient rouge écarlate, et referme vite fait la porte, mais l'ascenseur ne repart toujours pas. Je l'engueule commedu poisson pourri !! On est enfermé dans un ascenseur tout petit, on ne peut pas s'asseoir car plus de place, bref le pied. Et la femme ne parlant pas très bien anglais, commence à passer des coups de fils pour nous libérer.

Panne d'ascenseur On essaie de dicter le seul numéro de téléphone que nous pouvons arriver à lire, on envoie même un bout de papier à la femme à travers la cage d'escalier, et on attend.

10h30 : et bien on est toujours coincés, mais l'atmosphère est plus détendu dans l'ascenseur. Par contre, la femme de ménage se met à pleurer au téléphone, se faisant surement engueuler par sa patronne, car on pense qu'elle n'a pas vu que Hermes avait ouvert la porte, du coup elle croit que c'est sa faute, parce que nous sommes en sur-poids.

10h36 : On commence à se dire que ce que nous avions prévu de visiter, le château de Sissi dans la campagne Budapestienne, s'éloigne peu à peu de nos objectifs, vu notre situation actuelle. On essaie même de s'échapper par la trape de 'ascenseur, comme Bruce Willis, mais manque de pot, dans cet ascenseur en bois, point de trape...

10h38 : le gars de l'ascenseur arrive.

10h40 : l'ascenseur redémarre, et on arrive enfin au 1er étage.

Là on remercie mille fois la dame de nous avoir sorti de là. Non mais sans blague, si on avait été en France, on aurait poireauté 2h dans l'ascenseur. Et ici, seulement 20 min !! On explique bien à la patronne par téléphone que la femme de ménage était parfaite ("She was formidable" : good english Hermes :p).

Du coup, vers 11h, on prend le métro rouge jusqu'au terminus, puis le RER ("Hév" en hongrois) direction Gödöllő.

50 minutes de trajet plus tard, on arrive à bon port (merci les mamies hongroises qui nous ont indiqué le bon arrêt, sympa).

Chateau de Sissi Visite du château de Sissi, enfin plutôt de son musée. Et bien on peut dire que c'est assez kitchouille, beaucoup de couleurs, d'or sur les murs, et de magnifiques robes ayant appartenues à Sissi. Puis petite ballade dans les jardins, et pause photo.

Robe de Sissi Comme on a la dalle, on s'installe dans une pizzéria. Au bout de 10 minutes, personne n'est venu nous voir. Du coup on se barre, et on part à la recherche d'un aute restaurant. On en trouve un, à l'étage, accueillis par une dame très charmante. Mais dans ce restaurant, pas d'anglais, pas de français, que du hongrois sur la carte. Le seul mot étranger que la dame connait, c'est 'mayonnaise'. On doit manger en 4ème vitesse, parce que on avait commandé un taxi pour l'aéroport à 17h15, et comme il y a 50 min de trajet minimum, il ne fallait pas trainer. Et pour reprendre le Hév, on a faillit se gourrer de quai et partir dans le mauvais sens.

De retour à Budapest, on essaie de trouver la 2ème synagogue la plus grande du monde avec 3000 places. Mais je me demande encore si on bien vu la bonne, parce que plus tard depuis le taxi, on a vu un énorme bâtiment qui lui ressemblait plus.

16h50, on se pose dans un bar pour boire un dernier petit coup dans le centre.

17h, on rejoint la femme de ménage de l'appart pour récupérer nos affaires. On lui donne un pourboire tellement elle nous a sauvé la mise un peu plus tôt, lors de l'ascenseur-panic-time.

Le taxi est à l'heure, et on part direction l'aéroport. Il conduit comme un fou et ressemblerait à Jack Bauer de dos par temps de brouillard.

On grimpe dans l'avion à 19h25. Le repas est aussi dégueux qu'à l'aller : sandwich et barre de chocolat. On se fait une bataille de lingettes rafraichissantes sur la tête de Francky.

jeudi 17 mai 2007

Budapest - Jour 4 : Ile Marguerite, Loose, Vársoliget, Croisière

Lever vers 9h30, car une grosse journée nous attend. Bon on arrive à décoller de l'appart seulement à 11h... On se balade un peu dans Pest, on va dans un magasin de musique classique, parce que bon on est en Hongrie.

Ensuite, on décide de se ballader sur l'île Marguerite qui se trouver au milieu du Danube. On y va en Tramway. On s'arrete devant un mini spectacle de la fontaine (un "Las Vegas Like", mais en trois fois moins bien). Et là attention, on commence notre journée "Gros touristes de base".

Vélo sur l'île Marguerite On loue un vélo à touriste de 4 places (un double tandem) pour 2900 Ft/heure. Et là on fonce comme des malades, on passe des chemins qu'on aurait jamais pensé pouvoir passer, on fait du contre-sens, on doit contourner la barrière d'un parking, car le vigile ne veut pas nous l'ouvrir, Francky nique le bas de son nouveau pantalon, celui où j'avais fait l'ourlet !!! On essaie de trouver la plage de l'île, mais rien à faire, elle est introuvable. Et on continue de rouler dans les jardins, où il y a des bustes de grands musiciens (Béla Bartok, ..), puis je prends le volant du bolide, et juste avant d'arriver au parking à vélo, on se prend une grosse marche, on auait pu péter les pneus. Ca nous a fait du bien de faire les boulets.

L'île est assez petite (3,3km).

Ensuite on prend le tramway pour aller dans les quartiers de Buda. C'est là que commence la loose. On se gourre darrêt de tram comme des gros boulets, parce qu'on avait repéré le mot "Ujkáli", sauf que ca veut dire "arrêt", et que donc ce n'est pas indiqué sur les arrêts. Du coup on doit faire demi-tour, et là on se pique un sprint pour rattraper le tramway dans l'autre sens qui a bien été aimable de nous attendre. J'ai failli me péter la gueule méchamment !! Par contre il a fermé les portes sur la gueule de BS.

On descend ce coup-ci au bon endroit. Et on peut voir un ancien théâtre romain en ruine, qui sert de dépotoire pour les jeunes alcooliques. C'était très buccolique.

Puis on continue de suivre le guide qui nous ballade dans les rues de Buda. Parce que apparemment il y a des trucs intéressants dans le coin, sauf que à part les HLMs tous moches et les rues poubelles, on ne voit pas grand chose d'intéressant. Merci le guide !

On y fait quand même notre pause déjeuner près d'une maison assez rigolote genre chaumière. Francky et Hermès retentent le wooden plate à 2 ! Et bien sûr de la bière, de la Staropramen.

On se décide à quitter ce quartier pas terrible pour se rendre à Vársoliget, un quartier à l'autre bout de la ville, du côté Pest.

Place des héros On se ballade dans un charmant petit parc avec un lac et un château. Puis direction la place des Héros. C'est une grande place avec des colonnes et des statues. On se pose un peu, pour notamment écouter les explications d'une guide française, et on croise Michel Polnareff, ou du moins son sosie féminin :)

Puis, comme on est juste à côté, on va au zoo de Budapest, qui ferme dans une heure. On y voit :

  • chameau Sylvaine (qui a les bosses qui pendent, private joke)
  • serpents
  • singes
  • kangooroo
  • émeu
  • lion en ruth mais tout seul...
  • tapir
  • loup blanc
  • perroquets
  • flamants roses
  • Firefox (avait aux geeks), qui est donc un petit panda orange et noir (il existe deux sortes de pandas)
  • et pour conclure, un tige qui fait les 100 pas, et avec lequel je suis rentrée en osmose, les yeux dans les yeux à 10 cm pendant une minute, avec tout de même une vitre nous séparant. Un moment magique ! Il a même voulu me donner la patte. Et bien il faut le savoir, les tigres n'ont pas les yeux en amandes comme les chats, mais tous ronds et jaunes.

Parlement de Budapest Après ce moment intense, on prend le métro n°1 pour se diriger vers les bords du Danube, place Vidago, pour faire une petite croisière sur le fleuve. Et oui on continue en beauté notre jounée gros touristes de base...

Nous prenons l'option croisière-dîner qui dure 2h pour 6000 Ft. Et on peut le dire, c'est une croisière pour petit vieux !

Départ 19h30. A peine on démarre, ça loupe pas, ils nous jouent "Le Beau Danube Bleu", bien kitchouille. Ensuite je fais plein de photos du Parlement, parce que vu du Danube, ca vaut vraiment le coup. Repas buffet (avec goulash bien sûr).

Pont des chaines et parlement Parlement vu du bateau

20h30, les gars elèvent un bouton de leur pantalon pour avoir plus de places pour les desserts, avec une petite bouteille de vin blanc. De l'autre côté du bateau, c'est l'éclate totale, les gens dansent comme des fous.

Benny Hill <Florent> : 21h07 l'orchestre a ressorti la flûte de pan. Je finis mon verre au chaud pendant que vous prenez des photos sur le pont arrière.</Florent>

21h20, la foule est en délire ! Sur la musique de , les vieux font une queue-leu-leu !!!! Au secours. Et le pire reste à venir...

21h22, pour l'acostage, rien de tel que la chanson du Titanic à la flûte de pan !!! Sans commentaire. Qu'est-ce qu'on a bien ri :D

mercredi 16 mai 2007

Budapest - Jour 3 : Thermes et Parlement

Mercredi 16 Mai 2007

Grasse matinée et shopping pour moi, thermes pour les mecs.

Thermes Gellert : ces thermes sont assez réputés, c'est pourquoi ils y sont allés. C'est une espèce de grand hôtel avec 2 bains à 36 et 38°C, un hammam de la mort qui tue à 250°C..., un bain froid à 6°C, une piscine gazeuse (ou à bulle, comme vous voulez) à 26°C, et surtout le diable dans le sauna à 70°C.

A noter les magnifiques décors en mosaïque sur tous les murs, sols, et plafonds !

Grâce à nous, la moyenne d'âge a chuté de 72 à 71,9 ans. Nous nous souviendrons toujours de la mgnifique rencontre avec une vieille dame avec un décolleté magnifiquement ridé ! C'était bien.

Pendant ce temps, moi je fais des courses pour trouver un cadeau pour les 25 ans de Hermes :) Je trouve un truc typique : de la liqueur. Voir la suite pour les impressions...

Ensuite on se regroupe, et on se dirige vers le quartier du Parlement, vous savez, le grand monument symbole de la ville.

Vers 14h, on se fait un resto en face de la Basilique St-Etienne qui s'appelle le Bolrárosi Lugas Eter. Encore une fois on se fait une tite bière, et moi je prends un très bon boeuf Stroganoff.

Basilique St-Etienne Ensuite on va visiter la Basilique. L'intérieur est assez somptueux, tout de marbre rose et d'or vétu. On peut accéder à un beau panorama pour 400Ft avec le Budapest Card. On prend l'ascenseur, et on accède à une belle vue sur Buda et Pest depuis le dôme de la basilique.

On redescend par les escaliers -> 283 marches.

On se dirige ensuite vers le Parlement. il est 16h30. Là on se fait aborder par un guide français qui nous propose de faire la visite parmi un groupe de 20 francophones. Là on hésite un peu, on se demande si c'est une arnaque ou pas. En plus il nous dit qu'on ne peut plus visiter le Parlement individuellement, seulement en groupe, parce qu'il y a eu des affrontements récemment. Il lui restait encore 6 places, pour une visite d'une heure. Après quelques discussions, et au vu des nombreux militaires et policiers devant le Parlement, on se dit qu'on n'a pas vraiment le choix, donc on prend la visite.

1h après, on commence la visite, avec Français et Belges. L'intérieur est magnifique. C'est également tout en marbre rose et feuilles d'or ! Et les gens travaillent toujours là-bas ! J'aimerais bien travailler dans un cadre comme ça.

Parlement Hémicycle

Il y a 591 salles, 54km de tapis, et 40 kg d'or. Dans la salle pour les différents coprs de métiers, il y a un clochet au dessus de chaque coprs (chaque statue), pour symboliser l'état protecteur. C'est un style Néogothique. Dans les Parlement, et plus particulièrement dans l'hémicycle, il y a 380 députés, 25 sténographes qui tournent toutes les 30 minutes. Et chaque siège a un petit appareil pour voter avec 4 boutons.

En ce moment, la Hongrie est socialiste. Parfois on peut voir des drapeaux hongrois avec un gros trou au milieu, c'est qu'en fait, ils ont enlevé le symbole communiste (fausille-marteau).

Dans le palrement, il y a plusieurs hémicycles, et des fumoirs avec des pause-cigares à numéros.

Après 35 minutes de visite pour 4000Ft (≈16€), ca fait un peu court, et peu de salles visitées (4 !!). Mais bon on ne pouvait pas faire mieux. En plus pendant toute la visite, on était entourés de moloss pour notre sécurité... Le guide devait sûrement avoir raison pour les visites. En plus il était plutôt bon, mais il avait pas de chance, il était toujours pressé par les gardes.

On finit donc notre visite à 18h32. Ensuite on fonce prendre le métro, parce que nous avions reservé des billets pour l'Opéra pour 19h30, sachant qu'il fallait qu'on retire les places. Heureusement qu'on était en avance, car au final, la scéance était à 19h !!! On ne peut donc pas se changer, du coup on a l'air un peu plouque en jean, devant tous les hongrois bien habillés... De toute façon c'est pas bien grave, puisque on a eu des places pour 3,5€ et on est au premier blacon.

L'opéra est comme la Basilique St-Etienne et le Parlement, tout de marbre rose et or.

Opéra Le spectacle que nous sommes allé voir est 'La Tosca' de Puccini. Pas mal chanté, même si je me suis un peu assoupie pdt le premier act.

On sort à 22h10 de l'opéra, et on va dans un resto non loin de là, près du mini Las Vegas de budapest, sui a son propre Moulin Rouge. Le restaurant s'appelle le Két Szerecsen. Une petite Buweiser pour tout le monde, et une Caesar salade méga bonne en plat.

De retour à l'appart, on fête l'anniversaire de Hermes, en lui offrant la liqueur que j'avais acheté. Il s'est avéré que cette liqueur était méga forte, et pas vraiment rès bonne ! Qu'est-ce qu'on s'est foutu de sa gueule à la liqueur, on a bien ri.

mardi 15 mai 2007

Budapest - Jour 2 : Buda, Palais Royal

Lever sous la chaleur accablante de Budapest à 10h du matin. Heureusement pour nous, on a deux ventilos pour les deux chambres. Comme on avait fait les courses hier soir, on a pris le petit dejeuner à l'appart. On se dirige ensuite vers l'office du tourisme, que nous avons eu du mal à trouver... On y achète des pass de 3 jours qui nous permettent de prendre les transport en communs, et nous donnent des réductions sur les sites touristiques. Ca s'appelle la Budapest Card (Budapest Kártya) et coute 7950 Ft. On prend le bus n°16 pour aller jusqu'à l'arrêt "Clark ádám tér" qui se trouve au bout du Pont des Chaînes du côté Buda. On prend le Funiculaire, ma foi un peu attrape-touriste, on aurait pu prendre le bus jusqu'au haut de la colline, mais bon... Ca nous coute 3€ pour genre 2 minutes de montée et pour arriver au pied du Palais Royal. Achat de cartes postales et timbres dans un petit marché des artisans, également attrape-touristes. On visite la galerie nationale à l'intérieur du Palais, où il y a 5 étages de peintures et sculptures. Avis aux amateurs, parce que moi... Herueusement que c'était gratuit !

Cours du Palais Royal vue de Budapest deppuis le palais royal Un petit tour du palais, et on se balade dans la cité médiévale pour aller manger. On trouve un resto assez attrape-touriste aussi, le "Sissi". Mais on y mange bien.

Ensuite, on se balade dans le quartier médiéval, avec visite de l'église Mátyás, super jolie, et le Fishermen's Bastion. Eglise St-Matias Fishermen's Bastion

Après encore un peu de marche, retour un peu obligatoire à cause d'un orage-tempête. Du coup on reprend le bus, le 105 qui nous ramène au Deák Ferenc tér, et on se dépêche de retourner à l'appart avant d'être totalement trempés. On s'y fait un petit apréro.

Pour le manger du soir, on prend le métro (la ligne bleue) pour aller à Alföldi étetterem, et aller dans un restaurant plutôt typique pour y manger de la bonne bouffe hongroise. La spécialité : du pain au paprika (hmm). Puis au menu, du filet de hekk à la dorozma pour moi, choucroute koszovská pour Hermes, pöltrök pour Francky et su slambuc pour BS (du bouc qui fait du slam...). Là encore, on s'est fait péter le bide.

On retourne en ville, pour voir le pont des Chaînes de nuit. Splendide. Mais on se prend qd meme un peu de pluie. Pont des chaines et palais Sur le pont des chaines

Moi je retourne à l'appart pendant que les autres vont voir un peu plus loin l'académie de musique de Franz Liszt. Et enfin dodo.

lundi 14 mai 2007

Budapest - Jour 1 : Arrivée, visite, et bouffe !

Lundi 14 Mai 2007

Départ de l'aéroport Charles de Gaulle, et attention, ca commence bien, on croise un des frères Bogdanov.

statue dans les rues de Pest On arrive à l'aéroport de Budapest à 15h. Francky avait fait les choses bien, il avait commandé un taxi pour nous attendre. Le taxi nous emmène à l'appartement que nous allons louer pour les 5 jours à Budapest. C'est un système que nous avons trouvé grâce au Routard. C'est le propriétaire qui louent des appartements dans le centre ville, tout équipé, pour aussi cher qu'un hôtel. On arrive donc à Kyrali Itca ('Itca' voulant dire 'rue'). On attend la dame de l'appartement pdt environ 15 minutes devant un grand immeuble avec gardien. Puis on entre dans l'appart, avec cuisine super équipée, grande salle de bain, deux pièces. On demande à la demande une autre paire de draps, on sait pas si elle nous comprend, parce que son anglais n'est pas très bon, et le notre non plus. Mais apparemment c'était bon, vu que les draps sont apparus le soir.

Bâtiment face au Danube ballade au bord du Danube Après avoir déballé nos affaires, on se dirige vers le centre vile, qui n'est vraiment pas loin, à 5 minutes. On se ballade dans la cité de Pest (parce que Budapest, c'est Pest d'un côté du Danube et Buda de l'autre). Et on arrive au bord du Danube. Là on se pause dans un resto-bar pour prendre une bière (de la Bitburger). Puis on se prend un petit apéro avant d'aller manger.

wooden plate 20h - Pour le repas, on va au Greens, restaurant conseillé par le Routard. Et pour cause, on y a mangé super bien ! Au menu ce soir là, de la goulash pour moi et BS (super bon), et un wooden plate (communément appelé Fatányéros) pour Francky et Hermes. Et pour ce coup là, ils ont pris cher : le plat contient : - 2 escalopes milanaises - 2 poitrines fumées - des oeufs - 2 saucisses - des frites - 2 steak hachés - 2 poissons - du riz Le routard l'avait dit, le wooden plate est copieux, et le hongrois aime bien mangé, surtout de la viande avec de la viande :)

<Florent> :

20h45 - on ne peut plus rien manger
20h53 - Je vais vomir
20h55 - Hermes bloggue le menu
20h58 - J'ai vomi discrètement sous la table. Je crois que personne ne m'a vu

</Florent>

Un bon début de régime.

Puis on se ballade de nuit au bord du Danube, on voit la ville s'illuminer.

Vue sur Buda de nuit Vue sur Pest de nuit Statue qui surplombe la colline

On se ballade dans la colline, dans un petit parc à plan chope pour jeunes hongrois. Sur cette colline, il y a une grande statue qui surplombe tout Budapest.